Projection d'un monde nouveau dans l'imaginaire collectif
 
Bienvenu sur cette page dédié à ce monde nouveau que j'ai maintes fois évoqué dans mon blog. Vous trouverez ici les grandes
lignes de ce monde,
des avenues plus spécifiques ainsi que des textes expliquant en profondeur certains aspects de ce modèle
de société que je tente d'élaborer. Évidemment, tout n'est pas parfait et il y a certainement des failles un peu partout, je vous invite
donc à prendre note de ces failles et à m'en faire part afin qu, collectivement, nous puissions parfaire ce modèle.
jpm

 

Voici pour débuter trois liens vers autant de textes qui forment un bon résumé de ce monde auquel je vous convis

Imaginez,
Imaginez - encore,
Imaginez - précisions



Ci-bas, vous trouverez mes notes personnelles concernant ce nouveau monde ainsi que
quelques textes précisant ma pensée sur certains points.

 

Une utopie ?!


Qu'est-ce qu'une utopie?

L'acceptation populaire de l'utopie réfère à un idéal impossible à atteindre. Ceci est vrai pour tous les modèles qu'ils soient capitalistes, communistes ou socialistes. Cela dit la réelle définition de l'utopie réfère à un modèle d'organisation totale, l'approchant terriblement du totalitarisme ce qui est, comme tous le savent, très dangereux. [Même si y'a rien comme une bonne dictature!]

Ceci n'est pas une utopie!

Ce qui suit n'est pas une utopie, c'est un modèle d'organisation qui n'est pas plus complexe que celui auquel nous participons présentement. Oui, il comporte certaine règles strictes. Oui ces règles peuvent être vue comme des atteintes à la liberté individuelle. Mais ne croyez pas qu'il n'y en a aucune de cette nature dans le modèle actuel. Par ailleurs, je crois sincèrement -et je vous invite à critiquer mes dires- que les quelques concessions dont il est question plus bas en matière de déplacement et de commerce sont bien en deça des avantages qu'ils procurent.

 

Une courte note sur la photo du haut : Il s'agit la d'un village japonais niché dans les montagnes. Je
trouve cette photo très représentative de mon projet puisque la ville semble bien s'intégrer à la nature
et que l'on ne peut voir les rues de cette ville. Seul deux axes semble la desservire. D'ailleurs on y voit
qu'un seul véhicule motorisé, un camion de livraison, tous les autres (sur le pont) sont des vélos.


 Alimentation


Les besoins en nourriture sont principalement comblé par l'industrie locale. L'autosuffisance locale est le but à atteindre dans ce domaine.

Les produits alimentaires d'importations font l'objet d'échanges strictes entre les états, ils sont suivi, réglementé et balancé par une instance méta-étatique.

 

 Logement


Efficacité énergétique, politique de transport / proximité

 

 Éducation


Les études primaires et secondaires sont publiques et obligatoires. Elles servent à acquérir les connaissances de bases des langues locales, des mathématiques et des divers sciences physiques et sociales.

Ces études sont suivi par un minimum d'une année de service publique. Cette année doit être passée à travailler dans la communauté. Travaux publiques, services sociaux et autres. "L'étudiant" peut également choisir de faire un échange culturel en allant travailler pendant un certain temps à l'étranger.

D'ailleurs il est fortement encourager, dans les dernières années d'études d'envoyer les élèves faire des échanges durant la période estivales. D'autant plus que ces échanges sont/seront pratiquement gratuits.

 

 Villes, Arrondissements, Quartiers


Idéalement les villes devraient être entourer des champs et élevages qui servent à les nourrires.

Le travail y est uniformément répartis et les gens habitent à proximité de leur travail.

La ville comporte quelques voies d'accès la reliant aux champs et aux autres cités. Les arrondissements comporte quelques artères et les quartiers une ou deux rues centrales. Le reste des autoroutes, boulevards, rue et ruelles sont autant de parcs linéaires que l'on aura reboisé et où l'on a aménagé des pistes cyclables à travers les parcs et les jardins communautaires.

Tout se fait à pied.

 

 Travail


Comme tout se fait localement l'emploi est abondant mais comme la consommation est minimale il n'est pas nécessaire, ni souhaitable de travailler plus de trois jours par semaine.

La division du travail - un text pour allez un peu plus loin.

 

 Économie


L'économie est basée sur la coopération et la plus part des entreprises sont des coop gérées démocratiquement par les employés.

La majorité de la production est voué à la consommation locale. Certains produit nécessitant des installations très coûteuses, une expertise rare ou ayant une faible consommation sont produit par un nombre restreint d'état et ceux-ci sont tenu par des accords de les distribuer à tous et de ne pas tirer partis de cet avantage.

Le salaire des patrons ne peut être plus de cinq fois plus élevé que celui de l'employé le moins bien payé. Il en va de même à l'échelle nationale, i.e. les employés et patrons de l'entreprise la plus prospère ne peuvent être payés plus de cinq fois la salaire de l'entreprise la moins prospère. Je parle donc, pour le patron le plus riche de l'État, d'un salaire 25 fois plus élevé que celui du plus pauvre employé.

Évidemment tout ça passe par l'élimination des paradis fiscaux et des salaires et revenus versés sous forme de comptes de dépenses et autres avantages sociaux.

 

 Vie sociale


Les trois jours de travail par semaine vont permettre une plus grande participation à la vie de la communauté et de l'État.

 

 L'État


L'État doit être totalement transparent. Tout doit être accessible sur internet.

La démocratie "direct" par voie référendaire électronique doit pouvoir être appliqué facilement (modèle Suisse)

L'État est très décentralisé et le gouvernement fonctionne comme une pyramide inversée : Les proposition viennent des élus locaux, ils sont proposé à l'ensemble et débattue avant d'être mis en place par le gouvernement.